Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 12:15
certaines réflexions, venues de l'entourage plus ou moins proche m'agacent (pour rester polie...) et me donnent envie d'en parler ici...
je trouve assez extraordinaire qu'une pratique si naturelle que celle de nourrir son enfant avec son propre lait soit autant sujette à controverse...
cela me donne le sentiment que pour allaiter son enfant il faut être vraiment sûre de soi et ne pas se laisser influencer par celles (et parfois ceux) qui aiment vous donner ce qu'ils s'imaginent être de bons conseils... et faire des remarques mal venues...

oui, j'allaite mon enfant, j'en suis fière et cela me comble, même si j'y passe une grande partie de mon temps... et Mila semble très bien s'en porter elle aussi à en croire sa courbe de poids, et ce malgré son petit poids de naissance... (elle a même "sauté" d'une courbe vers l'autre et ce dans le bon sens :Op) à 3 mois, elle avait déjà doublé son poids !
non, elle n'a jamais eu de lait artificiel ni d'eau sucrée... même à la maternité... elle est au 100% maman et ça lui réussi !

cette pratique n'a pourtant pas toujours été pour moi des plus évidentes... pour ma première fille, je souhaitais l'allaiter... mais je manquais de confiance en moi, autant que d'information et de soutien efficace... même le personnel de la maternité, en y repensant avec mon expérience actuelle, était mal qualifié... je me suis donc retrouvée branchée au tire-lait pendant 2 mois, et oui, 2 mois , de 7 à 10 fois par jour, avec tout ce que cela comporte comme tâches supplémentaires de nettoyage et de stérilisation à chaque fois ! il faut dire que je ne suis têtue... et bien évidemment, Zoé était au régime mixte (ce qui finalement n'est pas pratique du tout car cela allie les inconvénients de l'allaitement et ceux du biberon, bien plus que leurs avantages...la vaisselle étant par exemple bien augmentée par ces pratiques, et le respect d'intervalle entre les tétées s'imposant à cause de la présence de lait artificiel bien moins digeste) : je ne parvenais pas à tirer suffisamment de lait pour nourrir pleinement mon bébé qui avait été étiqueté comme ne sachant pas têter... la pauvre... en me remémorant les mises au sein je me rend aujourd'hui bien compte que le soucis venait de moi qui étais trop sensible : cela me faisait mal, mais personne ne m'a jamais dit à l'époque que cette douleur pouvait être normale (après avoir bien entendu vérifié la position du bébé au sein...) alors on m'a aussi fait tester les "bouts de seins" en silicone qui m'ont bien plus irritée qu'aidée et qui, je le sais aujourd'hui, sont plutôt déconseillés...
inutile de vous dire que de tout cela nous avons été 3 à souffrir : Zoé, son papa et moi... j'espère avoir été la plus touchée par cette douleur (toute relative) qui est celle d'une maman déçue et terriblement frustrée de ne pouvoir nourrir son enfant comme elle l'avait imaginé... cet "allaitement" s'est terminé lorsque je me suis résolue à ne plus tirer mon lait car je ne remplissais plus que des fonds de biberons et que les larmes que je versais étaient bien plus volumineuses... d'autant plus que, comble de l'ironie, mes seins fuyaient à en inonder le lit chaque nuit...
je n'ai pas su demander de l'aide à ceux qui sont les pros de l'allaitement, or il ne faut pas hésiter à les contacter :
Logo-LLL-nbindex.pngla leche league

ils peuvent être d'un grand soutien et permettre la réussite d'un allaitement qu'on aurait cru compromis.

et puis Lucie s'est annoncée, et j'étais plus déterminée que jamais à mieux m'armer pour réussir cet allaitement... mais aussi bien résolue à ne pas m'acharner comme la première fois si cela s'avérait être un nouvel échec...
j'ai été fort bien conseillée par la Sage-Femme qui m'a préparée à cette seconde naissance... en plus de ses conseils à elle, elle m'avait orientée vers un livre qui est en quelque sorte devenue ma "bible" de l'allaitement
414A6QW9SCL.-SS500-.jpginutile de vous dire que ce livre est passé entre bien des mains en 4ans (c'est l'âge de Lucie) : celles de ma soeur, celles des amies, et même celles d'un futur papa médecin qui souhaitait s'informer... car celles qui s'y connaissent vraiment en matière d'allaitement savent bien que la plupart des médecins sont bien mal placés pour nous conseiller, car ils ne sont pas bien formés à cette manière d'alimenter nos bébés...
pour exemple, j'ai encore entendu il y a peu lors d'une consultation de routine "vous avez assez de lait ?" alors qu'aucun soucis de santé/croissance/prise de poids/éveil n'était à déplorer chez Mila et pas de fatigue pour moi... je venais juste pour la peser, car cela faisait 1 mois que nous ne l'avions fait et qu'une de ses soeurs avait besoin d'aller chez le médecin... et une fois Mila posée sur la balance "oh oui alors, et il est bon le lait de maman" ce médecin était très surpris de la prise de poids de mon si petit bébé (elle pesait 2530g à terme) qui ne mangeait rien que mon lait...
oui Madame, je produis du lait concentré sucré :O)

bref, tout cela pour vous dire que ce livre m'a apporté des notions théoriques sur l'allaitement que je ne possédais pas :
Comment ça fonctionne un sein ???

des fois ça s'arrête quelques minutes et puis ça recommence à produire du lait... non, les seins ne sont pas des réservoirs que le bébé vide tour à tour, ils produisent du lait au moment de la tétée (parfois un peu en dehors, mais c'est une autre histoire qui fait parfois sourire ceux qui sont témoins de nos fuites, et... en choque d'autres...)
et puis, la composition du lait varie entre le début et la fin d'une tétée : il est de plus en plus riche, ce qui explique que si bébé prend une "petite tétée" c'est probablement qu'il avait juste soif...
Comment remédier aux petits et grands soucis de l'allaitement ?
Comment sevrer bébé ?

mais il m'a surtout énormément rassurée sur ma capacité à allaiter mon enfant et à faire confiance à mon instinct...
toujours est-il que Lucie a tété dès qu'on me l'a mise dans les bras et que cet allaitement a pris fin environ 1 mois après la reprise de mon travail sur décision de la demoiselle (4 mois et demi à l'époque) qui marquait une nette préférence pour les biberons, mais aussi pour le lait artificiel... de quoi vexer maman, mais rien de bien grave quand on sait que bébé est passé sans soucis du sein au biberon et que lorsqu'on veut mener vie professionnelle et vie de maman de front, il faut parfois faire des concessions surtout quand le rythme de travail est irrégulier et semé de gardes de nuits ou de 24heures ;O)

enfin, voici Mila...
à peine née, on me l'enlevait pour la mettre sous oxygène car l'accouchement (par le siège et très rapide) avait été très éprouvant pour elle (je ne vous dis même pas pour moi... sans péri...gloups...)
petit poids, un peu geignarde, voilà qu'on voulait la mettre 2heures en pouponnière pour la surveiller sans même me la mettre dans les bras...
révolte de ma part (j'en aurais bien pleuré), et à force d'insister, on me la met à côté de moi, dans son berceau sous surveillance par oxymétrie pulsée... elle a froid. Alors je la prend contre moi... elle se réchauffe et devient moins geignarde...
IMG-2180.jpgnous échangeons nos premiers regards et je suis persuadée qu'elle est bien mieux là, avec moi...
je n'écoute que mon instinct de mère et fait valloir mon métier afin que le pédiatre me la laisse...
malgré mes tentatives, Mila ne tétera pas pendant près de 24heures... je tirerai le colostrum, si important pour le tout-petit bébé à la main et le lui en mettrai directement les précieuses gouttes dans la bouche... ceci suffira pourtant à la nourrir, plus de 24heures durant et puis... la magie opère, elle se mettra à téter...

vous le devinez, cet allaitement n'est pas près de toucher à sa fin, il ira certainement bien au-delà des 6 mois exclusifs recommandés par l'OMS...j'espère allaiter Mila jusqu'à la fin de sa première année, peut-être plus... nous déciderons ensemble de ce qui sera le mieux pour nous...

cet allaitement, relativement serein, a aussi été rendu possible facilité grâce à l'aide de mon homme, de ma maman et de belle-maman ainsi que de ma soeur qui ont été présents pour les grandes soeurs durant les premières semaines de vie de Mila et m'ont ainsi évité une trop grande accumulation de fatigue...
car oui, quand on allaite, c'est à la demande... point d'heure fixée pour la tétée, point de délai à respecter... ce que bébé veut, bébé le prend... et à cet âge, il n'est pas capricieux... il grandit...
disponibilité est un des maîtres mots de cette réussite... je ne saurai vous dire combien de fois tétait Mila chaque jour durant le premier mois, mais au-delà de 10 c'est certain...
le "cododo" aussi, au risque d'en choquer certains est un paramètre non négligeable... oui, Mila dort dans notre chambre... pire encore, la plupart du temps dans notre lit... et cela n'est pas pour me déplaire (nous avons un king size) car je ne me lève presque pas, je m'endors parfois alors que Mila tète encore, elle adore la chaleur et l'odeur de notre lit, elle y est immédiatement apaisée... petit à petit je la reconduit doucement vers son petit lit, jamais loin du nôtre, mais elle ne s'y trompe pas ;O) alors là aussi nous prendrons notre temps...
je ne ferai pas comme avec Zoé, qui aînée a essuyé la majorité de nos "erreurs" de jeunes parents, persuadés (car influencés) à l'époque que c'était bien mieux pour elle de dormir dans SA chambre dès le premier jour... nous en avons parlé toutes les 2... elle voulait savoir si elle aussi avait dormi tout contre papa et maman... "seulement quand tu étais malade " ai-je répondu, "car à l'époque, je ne savais pas que j'étais capable de dormir avec mon bébé"...
alors elle m'a dit, du haut de ses 6ans et demi : "et bien moi, quand je serai maman pour la première fois, j'allaiterai mon bébé et il dormira contre moi..."
elle a tout compris au maternage  :O)

enfin, je voudrais juste préciser que l'allaitement est bien entendu une histoire de choix et de possibilité. Chaque mère fait comme elle le ressent. Certaines n'ont pas envie d'allaiter et c'est leur droit ! le lait artificiel est tout de même très équilibré, même si fabriqué à partir du lait de vache, il ne sera jamais l'exacte réplique de celui d'une maman de petit homme... mais bien heureusement, les bébés grandissent très bien avec celui-ci aussi et sont tout autant entourés de l'amour de leurs parents...
et puis parfois, pour des raisons médicales, il faut se résoudre à ne pas/plus allaiter... cela n'est pas facile, mais on y parvient aussi et les câlins, tous aussi nombreux, sont là pour nous consoler...

IMG-2230-2.jpg23 août 2007
Mila a une cinquantaine d'heures... nous venons de rentrer à la maison, Zoé et Lucie nous retrouvent à leur retour de l'école...

edit du soir...
je vous remercie toutes pour les commentaires, réflexions et témoignages que vous laissez suite à cet article...ils ne font que l'enrichir et méritent d'être lus ! vous l'avez compris ce sujet me tient à coeur, et l'allaitement est avant tout une histoire de mères... il n'y a pas eu de réflexion suffisamment désagréable ces derniers temps (les pires datent de ma tentative d'allaitement pour Zoé) pour me faire écrire cela, simplement des petites "bêtises" dites en tant que grandes vérités... comme trop souvent... et quand je les entend, je prend sur moi, je garde mon calme (autant que possible ;O)) et j'explique... souvent les gens (je devrais dire les femmes ;O), enfin, très souvent les femmes...) sont surpris en m'écoutant parler de l'allaitement dans les grandes lignes de la théorie, et encore plus quand il s'agit d'instinct "mais comment sais-tu qu'elle a encore faim ?"
et force leur est de constater que : "mais tu ne fais QUE ça !" et bien oui, à certains moments de la journée, Mila a très très faim :O) et je la nourris jusqu'à ce qu'elle soit rassasiée... cela peut prendre un CERTAIN TEMPS :Op
à vous toutes qui me lisez, je souhaite que vous ayez vécu ou que vous viviez un jour ces moments si exceptionnels qui prolongent si bien cette relation unique qu'est celle de la grossesse, si toutefois vous en faites le choix ! car comme l'a écrit quelqu'un dans les commentaires, mieux vaut un biberon donné avec bonheur qu'une tétée à contre-coeur...
et une de mes plus grandes satisfactions, c'est de parvenir, au fil des jours, des mois et des ans à convaincre mon homme que c'est le meilleur que je souhaite donner à nos bébés :O)

edit du 15 décembre... de quoi étoffer mes écrits :
les 10 règles d'or selon l'Organisation Mondiale de la Santé
Image-2.pngImage-1-copie-1.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

romanemone 05/12/2010 23:08



Je suis bien contente de faire le tour de ton blog et de "tomber" sur cet article.


Moi aussi, c'est un sujet qui me tient à coeur, et je n'ai pas été satisfaite de mes deux premiers allaitements. (faute de connaissances et de personnel formé, et pourtant, je suis infirmière et
j'ai travaillé quelques mois dans une maternité!)


Pour finir, j'ai allaité ma fille un peu plus de deux ans, et ce, malgré les remarques désobligeantes de certaines personnes de mon entourage.


Dommage que l'allaitement soit si mal connu et si mal accepté au delà d'un certain âge, alors que c'est ce qu'il y a de plus naturel.


J'en parle toujours aux futures mamans, histoire que les personnes puissent décider (ou pas) d'allaiter, mais en ayant les infos en main, ce qui m'avait cruellement manqué.


Bravo pour ta prise de position et pour cet allaitement long.



sopybrode 06/01/2008 09:02

votre article et absolument magnifique et pleins de precieux conseils on peut sentir qu'il a ete ecrit avec amourMoi aussi j'allaite ma petite princesse helas je vais devoir reprendre le boulot dans un peu moins d'un mois et je voulais savoir si vous pourriez me donner des conseils pour continuer cette allaitement qui lui convient et qui me convient!je lui donne juste un biberon le soir pour la rassassier un peu pour que je puisse un peu recuperer de la journée folle que je passe avec ma plus grande!si vous le desirez et bien sur si vous avez le temps de me repondre vous pouvez m'evrire a sopybrode@hotmail.frmerci beaucoupet merci aussi pour toutes les autres mamans qui liront cet article sophie

Emilie 28/12/2007 17:32

J'ai allaité mes 2 filles et j'en ferai de même pour un troisième bout de chou et même les suivants s'il y en a d'autres...L'allaitement est pour moi une évidence....et un très grand bonheur!

mary 23/12/2007 10:30

Bonjour on ne se connait pas ,mais en lisant ton témoignage sur l'allaitemment je me suis vue des années en arrière,je suis aussi une adepte de l'allaitement ,il n'y a pas plus beau geste d' une  maman pour son enfant que l'allaitement faire don de soi de son temps pour ce petit être chéri! L'instinct maternel, c'est une chose que certain ne connaissent pas! c'est une magie entre toi et l'enfant,son pouvoir est immense.Mary

kannelle 23/12/2007 10:06

Un billet qui m'interpelle...je trouve ton témoignage très touchant et bien similaire au mien concernant les réflexions de personnes qui n'ont vraiment rien compris !! Je suis maman de 3 enfants (16 ans, 13 ans et 18 mois) et j'allaite encore mon petit dernier à la grande surprise de bien des personnes, tu penses bien qu'allaiter son enfant à 18 mois c'est pas normal pffff c'est vraiment pas évident de faire face à ce genre de bétises à répétitions !! enfin bref, tout comme toi, je suis mon instinct et mes envies de maman. Je pourrais te raconter tout mon parcours "allaitement" très très diffcile mais ce serait beaucoup trop lonnnnggggg !!!en tout cas merci pour ce billet très intèressant et touchant !Bon Noël à toi et toute ta petite famille !! Kannelle.

Bienvenue

  • : l'été en hiver
  • l'été en hiver
  • : couture, tricot, crochet, bijoux... des réalisations au gré de mes envies et de mon temps libre, sous le soleil réunionnais
  • Contact

merci ...

vos commentaires me font toujours plaisir, ce sont eux qui font que ce blog est encore plus vivant...
à bientôt !

en passant


Mes Archives

abonnez-vous : flux RSS

petite météo

j'en suis